La Suisse déçue par l'absence de résultats à Varsovie insuffisants

La délégation suisse présente à la Conférence internationale sur le climat, qui s'est achevée samedi soir à Varsovie, juge les résultats de la réunion "insuffisants". L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) déplore notamment l'absence de consensus en matière d'objectifs contraignants de réduction pour l'après 2020.

"Aucun accord n'a été trouvé sur les modalités des futurs engagements: longueurs de la période et la formulation d'engagements clairs, quantifiables et non soumis à des conditions", a relevé l'OFEV dans un communiqué. La délégation suisse indique toutefois que "le contrôle des réductions volontaires d'émission des pays en voie de développement a néanmoins pu être réglementé".

Les objectifs de réduction annoncée pour la période 2013-2020 "ne suffisent de loin pas à limiter le réchauffement climatique à un niveau jugé supportable" (+2 degrés par rapport à l'époque préindustrielle), juge l'OFEV.

"Aucun progrès non plus n'a pu être enregistré dans les domaines de l'agriculture et des instruments de marché", observe aussi l'OFEV.

Dans dans ce tableau noir émerge une note d'optimisme: "l'unanimité trouvée quant aux méthodes de calcul et de contrôle des émissions liées au secteur forestier", responsable de 17% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Selon Berne, "la Suisse a contribué de manière déterminante à l'élaboration de cette décision".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes