La baisse de l'euro devrait moins nuire à la pharma et aux assurés

Les fluctuations de change ne devraient pas nuire à la pharma tout en permettant aux assurés de bénéficier effectivement des baisses de prix de médicaments. Le Conseil fédéral a modifié mercredi les modalités de comparaison avec les tarifs étrangers.Ces mesures interviennent alors que le cours de l'euro a chuté. Discutées personnellement par Alain Berset avec les représentants de l'industrie pharmaceutique, des caisses maladie et des consommateurs, elles visent à stabiliser les prix, a expliqué le ministre de la santé devant la presse. En jeu également, une plus grande transparence et davantage de sécurité dans la fixation des tarifs. /SERVICE


Actualisé le