La commission du National vole au secours des agriculteurs

La commission des finances du National a légèrement remodelé le budget 2015 de la Confédération. L'agriculture devrait récupérer 110 millions de francs et l'aide au développement en perdre 99 millions. Le budget resterait excédentaire.

"C'est un budget solide", a relevé devant la presse le président de la commission Leo Müller (PDC/LU). La commission n'a augmenté les dépenses que de 19 millions de francs. Elle a adopté son projet par 13 voix contre 6 et 5 abstentions.

Une fois n'est pas coutume, aucune proposition de coupe transversale dans les dépenses en personnel, services ou exploitation n'a été discutée. Peut-être parce que le Conseil fédéral avait déjà décidé de serrer la vis, a estimé le président de la commission.

Le gouvernement y a notamment mis en oeuvre environ la moitié des mesures du programme d'économies que le Parlement lui avait renvoyé mais que la commission des finances va finalement remettre sur le métier. Il prévoit pour environ 376 millions de francs de coupe à ce titre ainsi que deux coupes transversales, soit 700 millions d'économies au total.

Sécurité d'investissement

L'agriculture serait ainsi privée de 130 millions. Pour la majorité de la commission, c'est trop. La politique agricole a été réformée en 2014, les paysans doivent bénéficier d'une sécurité d'investissement. La commission ne veut infliger que 20 millions d'économies au secteur.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes