La conférence sur la Syrie aura lieu le 22 janvier à Genève

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a convoqué pour le 22 janvier la conférence internationale de paix sur la Syrie, a annoncé son porte-parole lundi. La conférence mettra pour la première fois face à face le gouvernement de Damas et les forces de l'opposition.

"Nous irons à Genève avec espoir. La conférence de Genève est le moyen d'obtenir une transition pacifique qui réponde aux aspirations légitimes de tout le peuple syrien pour la liberté et la dignité et garantisse la sécurité et la protection de toutes les communautés en Syrie", a affirmé le porte-parole de l'ONU dans un communiqué.

"Son objectif est l'application complète du communiqué de Genève du 30 juin 2012, dont l'établissement, sur la base du consentement mutuel, d'un gouvernement de transition avec les pleins pouvoirs exécutifs, y compris sur les entités militaires et de sécurité", a-t-il ajouté.

"Le conflit syrien dure depuis trop longtemps. Ce serait impardonnable de ne pas saisir cette occasion de mettre un terme aux souffrances et aux destructions qu'il a provoquées", a déclaré le secrétaire général de l'ONU.

Remerciements

Ban Ki-moon a exprimé ses vifs remerciements aux gouvernements de la Russie et des Etats-Unis ainsi qu'aux autres Etats membres de l'ONU et au représentant spécial de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi "pour leur difficile travail qui nous a conduits jusqu'à cette étape". M. Brahimi et les représentants de Russie et des Etats-Unis sont réunis depuis lundi matin au Palais des Nations pour finaliser les préparatifs de Genève 2.

Le secrétaire général de l'ONU a demandé à toutes les parties de "commencer à travailler dès maintenant pour que la conférence de Genève soit un succès, y compris en cessant les violences, en facilitant l'accès des humanitaires, en libérant les détenus et permettant le retour des réfugiés et des déplacés en Syrie".

/ATS


Actualisé le