Le Département de la défense prêt à céder des terrains aux cantons

Le Département fédéral de la défense (DDPS) est prêt à mettre à disposition des cantons des terrains qui pourront être utilisés comme aires de stationnement pour les gens du voyage.

Armasuisse Immobilier a proposé à ce jour environ 50 sites dans toute la Suisse qui ne sont plus utilisés et pourraient convenir comme place de transit ou de stationnement pour les gens du voyage, a indiqué samedi à l'ats Karin Suini, porte-parole du DDPS, revenant sur un article du "Matin".

Le ministre de la défense Ueli Maurer l'a récemment indiqué dans une réponse au conseiller national Jean-Paul Gschwind (PDC/JU). Les cantons resteront toutefois compétents pour l'établissement des bases en matière d'aménagement du territoire.

Plusieurs aérodromes, jusqu'à une douzaine de places d'armes et toute l'infrastructure de combat sont condamnés, selon la réforme mise en consultation par le Conseil fédéral la semaine dernière, qui vise à faire passer l'effectif de l'armée de 180'000 à 100'000 hommes. On saura à la fin de l'année de quels sites il s'agit, selon la porte-parole.

Pas assez de sites

Les cantons sont en premier lieu responsables de l'aménagement d'aires de séjour et de transit pour les gens du voyage. La vente des terrains de l'armée pour pallier au manque de sites est évoquée depuis plusieurs années.

Selon le rapport du gouvernement, le besoin en aires de séjour (pour l'hiver) n'est couvert qu'à moitié, même si le nombre de sites a augmenté en dix ans de 11 à 14. Quant aux aires de transit (occupées l'été), elles ont reculé de 51 à 43.

Les grands sites romands et tessinois ne sont en outre quasiment pas utilisés par les gens du voyage suisses. Ces derniers préfèrent une ambiance plus intime et évitent le contact avec les grands groupes étrangers.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes