Nouveau cap franchi en vue de la réforme

Effectif de 100'000 soldats, écoles de recrues et cours de répétition plus courts: l'armée devrait présenter un nouveau visage dès 2017. Le Parlement doit désormais trancher. Le Conseil fédéral lui a remis mercredi son projet de réforme.

L'effectif réglementaire passera de 200'000 à 100'000 militaires. Mais en fait, pour disposer de la marche de manoeuvre nécessaire, l'effectif réel sera de 140'000.

Plus court

La limite d’âge fixe pour la troupe et les sous-officiers disparaîtra. Les militaires resteront incorporés pendant neuf ans après avoir effectué l’école de recrues entre 19 et 25 ans. Il n'y aura plus trois mais deux écoles par an, comme auparavant. Elles dureront 18 semaines.

Les cours de répétition ne dépasseront en règle générale pas treize jours, contre trois semaines actuellement. Chaque soldat devra en accomplir six. Le total des jours de service atteindra 225, contre 260 jusqu’à présent. Le paiement des galons s’effectuera de nouveau au cours d’une école de recrues complète.

Engagements

Les tâches de l’armée demeureront la défense, l’appui aux autorités civiles et la promotion de la paix. Pour assurer une meilleure planification des engagements, l'armée distinguera entre les prestations permanentes (sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien), les engagements prévisibles ( protection de conférences) et ceux imprévisibles (catastrophe ou menace terroriste).

Mobilisation par étapes

La mobilisation par étapes, supprimée avec Armée XXI, devrait d'ailleurs réapparaître. Les formations convoquées entreront en service sur les places de mobilisation et se rendront ensuite dans leurs secteurs d’engagement.

Avec à la clé, une réorganisation de la logistique. Le matériel des soldats mobilisés devra en effet être préparé à l'avance en vue d’une distribution et stocké spécifiquement dans des arsenaux.

Pour Ueli Maurer, il s'agit davantage d'un pas en avant qu'en arrière.

Promotion de la paix

Le Conseil fédéral veut par ailleurs renforcer les troupes engagées pour la promotion de la paix à l'étranger. Le nombre de soldats concernés devrait passer de 300 à 500.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes