Le budget des ménages sera davantage sollicité en 2015

L'entrée en vigueur de nouvelles réglementations s'annonce douloureuse pour le porte-monnaie des Suisses en 2015. Florilège des bonnes et mauvaises nouvelles.

Un ménage moyen devra débourser pas loin de 1000 francs pour son électricité, soit près de 5% de plus que cette année. La faute surtout à l'augmentation des coûts du réseau et à celle du supplément pour l'injection de courant vert, qui passe de 0,6 centime à 1,1 centime par kilowattheure.

Les Suisses verront en outre leurs primes-maladie grimper de 4% en moyenne. La pilule devrait être adoucie pour les assurés de certains cantons ayant payé des primes excessives durant des années. Mais le remboursement auquel auront droit notamment les Vaudois, les Genevois et les Fribourgeois ne se fera qu'en juin.

Rien ne devrait changer pour les Neuchâtelois. Les Bernois, les Valaisans et les Jurassiens seront en revanche privés dès janvier de la ristourne mensuelle d'environ 5 francs liée à des taxes environnementales.

Opérations du sein

Du côté des bonnes nouvelles, les patients ayant des implants cardiaques pourront se faire rembourser la télésurveillance et les femmes atteintes d'un cancer du sein la reconstruction mammaire partielle. Les bénéficiaires de rentes AVS/AI toucheront 5 à 10 francs de plus par mois.

Les familles employant de jeunes baby-sitters ne devront plus faire de déclaration AVS. Les revenus de jeunes jusqu'à 25 ans n'excédant pas 750 francs par an et par ménage seront exemptés de cotisation.

Les auditeurs ne trouveront plus forcément leur bonheur sur la bande FM. Les radios locales pourront se contenter de la diffusion numérique sur DAB+. Comme les télévisions locales, elles devront toutefois continuer à fournir des prestations régionales d'information.

A fond sur la Toile

Certains clients de Swisscom devraient pouvoir surfer deux fois plus vite sur Internet. L'opérateur devra fournir dans le cadre du service universel une connexion d'au moins 2000 kbit/s du réseau vers l'utilisateur et d'au moins 200 kbit/s en sens inverse.

Comme les lave-vaisselle et les ventilateurs, les ordinateurs seront pour la première fois soumis à des prescriptions énergétiques. Et ces dernières seront plus sévères pour de nombreux appareils électriques.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes