Ecopop, or de la BNS et forfaits fiscaux: les Suisses disent 3x non

Aucune initiative n'a trouvé grâce aux yeux du corps électoral suisse dimanche. Le texte de l'association Ecologie et population (Ecopop) a été balayé par 74,1% des voix. L'abolition des forfaits fiscaux pour les riches étrangers (59,2%) et "Sauvez l'or de la Suisse" (77,3%) ont subi le même sort. La participation s'est élevée à un peu moins de 50%.

La Suisse ne fermera pas complètement ses frontières. Dix mois après l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse, autorités politiques et milieux économiques poussent un soupir de soulagement: trois quarts des votants ont refusé l'initiative "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles".

Par rapport à l'initiative de l'UDC, acceptée par 50,3%, le camp du "oui" a perdu près d'un quart des votants. Le score a été sans appel dans tout le pays. Même le Tessin, où les analystes prédisaient un "oui", a refusé le texte d'Ecopop par 63,1% des voix.

A l'inverse, comme le 9 février, les champions du "non" ont été les Vaudois (82,7%). Ils sont suivis des Valaisans (78,7%) et des Genevois (78,6%). Chez les autres Romands, l'opposition des Neuchâtelois a atteint 78,2%, celle des Jurassiens 77,2% et celle des Fribourgeois 74,5%.

Privilèges maintenus

Les Suisses ont également refusé par 59,2% des voix l'initiative "Halte aux privilèges des millionnaires" de La Gauche. Craignant l'exil des riches étrangers imposés selon la dépense, la majorité n'a pas voulu faire une croix sur 700 millions de francs de recettes. Les cantons de montagne ont mené la fronde. Les Valaisans sont les champions du refus (78,3%) devant les Grisons (71,2%).

L'opposition romande a été nette, surtout dans l'Arc lémanique qui pratique le plus le système. Vaud a rejeté le texte à 68,6%, Genève à 68,3%, Fribourg à 64%, Neuchâtel à 60,5%, le Jura à 59,2% et Berne à 56,1%. Riche en bénéficiaires de forfaits, le Tessin est aussi catégorique (68%). Seuls les Schaffhousois ont accepté l'initiative du bout des lèvres (50,8%).

La fin des spéculations

L'initiative "Sauvez l'or de la Suisse" a quant à elle été balayée par 77,3 % des votants. Aucun canton n'a voulu mettre des bâtons dans les roues de la Banque nationale. Le rejet dépasse les 70% partout sauf au Tessin. Il atteint même 80%, voire plus, dans le canton de Vaud, dans le Jura et à Neuchâtel.

Ce "niet" clair et net mettra fin aux spéculations boursières qui ont émaillé la campagne. Le cours de l'or avait joué au yoyo au fil de la publication des sondages.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes