Le canton de Genève vise un taux unique à 13%

Alors que les négociations avec l'Union européenne sont en cours, Genève se prépare déjà à l'"abolition prévisible" des statuts fiscaux pour les holdings et les sociétés auxiliaires. Pour rester concurrentiel, le canton préconise un taux d'impôt unique pour l'ensemble des sociétés à 13%.La disparition de ces sociétés ferait perdre directement 3,7 milliards à l'économie du canton. "L'enjeu est absolument cardinal pour Genève", a déclaré Pierre-François Unger, président du Conseil d'Etat. Etude de l'institut de macroéconomie appliquée (Créa) de l'Université de Lausanne à l'appui, le canton a détaillé pour la première fois le poids des 945 sociétés au bénéfice d'un statut fiscal et des 136 entreprises qui leurs sont liées. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes