Le chamois des gorges du Seyon restera en vie

Le chamois qui s'aventure aux abords de la route principale des gorges du Seyon, au nord de la Ville de Neuchâtel, ne sera pas abattu. Cette décision a été prise après que les gardes-faune eurent observé que ce n'était pas un seul animal mais cinq qui pâturent dans ce secteur.

Dans un premier temps, la décision avait été prise de tuer l'animal car son comportement était jugé trop dangereux pour les usagers de la route. Mais le tir d'une bête n'aurait pas résolu le problème, les autres individus auraient pu rapidement la remplacer.

La solution retenue pour les éloigner afin de prévenir tout risque d'accident consiste en l'utilisation combinée d'un répulsif olfactif et d'un produit attractif sous la forme de pierres à sel, a annoncé mardi le canton de Neuchâtel. L'un des chamois n'hésitait pas à traverser la chaussée pour aller brouter de l'herbe de l'autre côté.

L'opération sera menée mercredi par le Service cantonal de la faune, des forêts et de la nature (SFFN) . La pose de clôture est également à l'étude. Au total, une quinzaine de chamois se déplacent dans ce secteur.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus