Le comité de l'initiative de Franz Weber critique son application

Le comité de l'initiative Franz Weber sur les résidences secondaires ne veut pas que des logements existants puissent être vendus ou transmis par succession. Emise par le groupe de travail chargé de mettre en oeuvre l'initiative, cette idée s'oppose pour lui à la volonté populaire.L'ordonnance à laquelle oeuvre le groupe de travail garantit, dans sa formulation actuelle, les droits acquis avant le vote limitant à 20% la proportion de résidences secondaires dans une commune, souligne Pierre Chiffelle, conseiller juridique de la Fondation Franz Weber. "Nous y sommes opposés", fustige-t-il dans un entretien publié samedi par "Le Temps". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus