Le forcené de Bienne absent à la Cour suprême bernoise

Celui que l'on a surnommé le "forcené de Bienne" n'est pas apparu à son procès en appel mardi matin devant la Cour suprême du canton de Berne. Après une brève interruption, le tribunal a décidé de poursuivre le procès en dépit de l'absence de l'accusé.

La Cour suprême a renoncé à faire comparaître par la force Peter Hans Kneubühl. En refusant de se présenter, le retraité biennois a voulu protester contre le rejet par la justice de plusieurs de ses requêtes dans le cadre de l'administration des preuves.

Peter Hans Kneubühl, qui s'était opposé par la violence à la vente forcée de sa maison à Bienne en 2010, a été déclaré irresponsable par le Tribunal régional Jura bernois-Seeland en janvier et placé dans une institution psychiatrique en milieu fermé. Selon les experts, il souffre de troubles délirants.

La Cour suprême ne doit pas refaire le procès sur la responsabilité des actes du retraité mais juger si la peine déterminée en première instance est la plus adaptée à la situation. L'accusé a fait appel car il veut être reconnu responsable de ses actes et être jugé sur les faits reprochés.

/ATS


Actualisé le