Le manque d'aires pour les gens du voyage suisses reste un problème

Le manque d'aires de séjour et de transit pour les gens du voyage suisses reste un problème. Cette lacune met en péril un élément essentiel de leur identité culturelle, note le Conseil fédéral dans son 3e rapport sur la mise en oeuvre de la convention pour la protection des minorités nationales.De 2500 à 3000 personnes du voyage suisses ont conservé un mode de vie semi-itinérant. Leurs besoins en aires de séjour (pour l'hiver) n'est couvert qu'à moitié même si le nombre de sites a augmenté en dix ans de 11 à 14 au total, note le document approuvé mercredi par le gouvernement. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes