Le mariage est une prison pour des centaines de femmes en Suisse

Les mariages forcés ne sont pas une rareté en Suisse. Ces deux dernières années, quelque 1400 femmes ont subi des pressions de leur entourage pour se marier, interrompre une liaison amoureuse ou renoncer à un divorce. C'est ce que révèle une étude publiée jeudi.Ces chiffres sont une évaluation réalisée par l'Université de Neuchâtel sur mandat de l'Office fédéral des migrations (ODM). La ministre de la justice Simonetta Sommaruga les a présentés lors d'une rencontre avec les médias à Berne. /SERVICE


Actualisé le