Ebola: l'état du médecin cubain hospitalisé à Genève est stable

Atteint d'Ebola, le médecin cubain transféré dans la nuit de jeudi à vendredi de Sierra Leone aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) se trouve dans un état stable. Le patient qui se trouve dans une chambre isolée du reste de l'hôpital est entouré par plusieurs dizaines de soignants.

Il est arrivé relativement fatigué mais stable, a indiqué vendredi devant la presse le professeur Jérôme Pugin, médecin-chef du service des soins intensifs des HUG. Outre la fièvre, il présente des troubles de la coagulation sanguine, de respiration ainsi que des troubles gastro-intestinaux.

Il est trop tôt pour donner un pronostic, car avec ce genre de fièvre hémorragique tout peut basculer très vite dans un sens ou dans un autre, selon le professeur Pugin. Quelques heures après son arrivée aux HUG, le patient a pu téléphoner à sa famille et rassurer ses proches à Cuba. "L'émotion était extrême", a raconté le professeur Pugin.

Traité au ZMapp

Il s'agit du premier malade atteint par le virus Ebola soigné en Suisse. Ce médecin cubain âgé de 43 ans participait à une mission humanitaire depuis début novembre en Sierra Leone. Il a développé de la fièvre il y a cinq jours et a été testé positif au virus. Le diagnostic a été confirmé par des analyses réalisées aux HUG.

Il est traité au ZMapp, un médicament non homologué mais déjà utilisé sur d'autres malades avec l'accord de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Les HUG ont eu la chance d'avoir accès à du ZMapp, dont les stocks sont très faibles au niveau mondial", a relevé M. Pugin. L'établissement a assez de doses pour traiter ce malade.

La bonne condition du patient a facilité les opérations. Il a pu revêtir dans l'avion une combinaison stérile qui l'isolait complètement, limitant ainsi grandement les risques de contamination. Il a est descendu à pied de l'avion et s'est couché sur un brancard. Près d'une heure s'est écoulée entre l'atterrissage de l'avion à 23h30 et son arrivée aux HUG à 00h36.

Une ambulance exclusivement affectée à ce type de transport a conduit le malade à l'hôpital. Le véhicule a été escorté par la police. Le malade a ensuite été accueilli dans un hangar et directement transféré dans une chambre isolée des autres services. Cette chambre dispose d'un sas et est pressurisée négativement.

Aucun danger

ll n'y a aucun danger pour la population, a martelé Daniel Koch, chef de la division maladies transmissibles de l'office fédéral de la santé publique (OFSP). Tous les frais sont à la charge de l'OMS qui a sollicité la Suisse pour accueillir ce patient.

Le nombre des morts dus à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola s'élève à 5420 dans huit pays d'Afrique sur un total de 15'145 personnes infectées, selon l'OMS. La transmission du virus demeure "intense et étendue" en Sierra Leone.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus