Le meurtrier présumé d'Adeline est arrivé à Genève

Le meurtrier présumé d'Adeline est arrivé à Genève, où il a été écroué. Il a été extradé jeudi depuis la Pologne, a annoncé le porte-parole du Ministère public genevois Henri Della Casa. Ce dernier confirmait une information publiée sur le site en ligne de la "Tribune de Genève".

Fabrice A. devait être entendu dans un délai de 48 heures - soit jusqu'à samedi - par le Ministère public. Celui-ci va saisir le Tribunal des mesures de contraintes pour prolonger sa détention, a expliqué Vincent Derouand, chargé de communication du pouvoir judiciaire genevois.

Fabrice A., un Franco-Genevois de 39 ans, avait été arrêté le dimanche 15 septembre par la police allemande à Kolbaskowo, une localité polonaise à la frontière avec l'Allemagne, après quatre jours de fuite. Il avait ensuite été remis à la justice polonaise. Il circulait au volant de la voiture blanche dans laquelle il roulait le jour de l'assassinat de sa thérapeute. Il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

La Suisse avait alors déposé une demande d'extradition, que les autorités polonaises ont acceptée. Les autorités judiciaires helvétiques disposaient jusqu'au 22 janvier 2014 pour procéder au rapatriement du meurtrier présumé d'Adeline. Les modalités devaient être fixées par le Ministère public genevois d'entente avec l'Office fédéral de la justice.

Incarcéré à La Pâquerette, l'unité de resocialisation des criminels dangereux de la prison de Champ-Dollon, à Genève, ce violeur récidiviste bénéficiait d'une thérapie équestre. Lors de sa seconde sortie, le 12 septembre, il a disparu, tandis que la sociothérapeute de 34 ans qui l'accompagnait a été retrouvée morte dans une forêt, à proximité du centre hippique de Bellevue (GE).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus