Le taux de naturalisations a bondi depuis 2003

Depuis l'abandon de la naturalisation par les urnes suite à une décision du Tribunal fédéral en 2003, le taux de naturalisations a bondi, constate une étude soutenue par le Fonds national suisse (FNS). Quelque 12'000 immigrants en ont profité.Lorsque des assemblées communales statuent sur des demandes de naturalisation, le pourcentage de rejet est nettement plus élevé que lorsque ce sont les conseils municipaux ou les parlements communaux qui sont compétents, a indiqué mercredi le FNS. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes