Les HUG sont prêts à accueillir un ou deux patients

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) se sont préparés à accueillir un patient atteint de fièvre hémorragique Ebola. Deux chambres à sas, où règne une pression négative, ont été aménagées à cet effet. Le dispositif a été présenté lundi aux médias.

Les risques de voir débarquer Ebola en Suisse et s'y multiplier sont minimes. "Il est très improbable que le virus puisse se diffuser dans nos contrées, la transmission ne se faisant pas par voie aérienne, mais par contacts rapprochés, a relevé le professeur Laurent Kaiser, médecin-chef du service des maladies infectieuses.

Permanence assurée

Les HUG ont été désignés par la Confédération pour diagnostiquer les cas d'Ebola en Suisse. Ce travail peut aussi être effectué par le laboratoire de Spiez (BE), mais à Genève, l'équipement à disposition permet de faire d'autres tests sur le patient et la permanence est assurée 24 heures sur 24, tout au long de l'année.

La prise en charge d'un malade atteint du virus Ebola demande beaucoup de ressources humaines. Des équipes de trois personnes doivent être constituées, dont une qui a uniquement pour mission de superviser le protocole d'habillage et de déshabillage des soignants, afin d'éviter toute contagion.

Rotations fréquentes

Vu la pénibilité du travail sous la combinaison étanche, les équipes seraient appelées à se relayer souvent. Le déshabillage des soignants est l'étape la plus délicate avec 27 points à suivre, a relevé le délégué à la sécurité aux HUG Pierre Brennenstuhl, responsable de la cellule de coordination liée à Ebola.

La gestion générale de la crise se fait au niveau fédéral. Deux référents ont été désignés dans chaque canton pour déclarer les cas. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) désignera ensuite le lieu d'hospitalisation du ou des malades.

Le coût du dispositif que les HUG ont mis en place pour traiter un patient atteint d'Ebola qui aura été soit repéré en Suisse, soit rapatrié, s'élève à 200'000 francs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes