Les Lucernois ont été les premiers à lancer la saison du carnaval

Le carnaval a débuté dans plusieurs villes de Suisse. A Lucerne, deuxième carnaval de Suisse après celui de Bâle, quelque 15'000 fêtards ont accueilli le "Père Fritschi", figure traditionnelle du carnaval lucernois, sur le coup de 05h00, malgré la pluie et la fraîcheur.

C'est nettement plus que l'an dernier, selon les estimations de la police. Il faut savoir que cette année, le carnaval a lieu 20 jours plus tard et les températures sont tout de même plus douces qu'en 2013, expliquent les organisateurs. L'après-midi, 25'000 spectateurs ont assisté au cortège. Malgré l'affluence, aucun incident notable n'a été rapporté.

A Soleure, plusieurs milliers de fêtards ont eux aussi défilé à partir de 05h00 vêtus de chemises de nuit en faisant du bruit pour chasser l'hiver. La tradition remonte à 1888. Coup d'envoi également à Bellinzone, où les clés de la ville ont été symboliquement remises au roi Rabadan.

Monthey "déjanté"

En Valais, les festivités ont débuté dans l'après-midi, en particulier à Monthey, Sion et dans la partie alémanique du canton. Le 142e carnaval de Monthey suffit à donner le ton: "Déjanté". Sion promet aussi avec son thème un brin coquin: "Dess(e)ins animés".

A Monthey, le fameux cortège du dimanche accueillera chars, "guggenmusik" et confettis. "Des speakers au verbe coloré et caustique vont tenir en haleine le public pendant deux heures en évoquant des thèmes chauds de l'actualité locale, régionale, nationale et internationale", promettent les organisateurs.

Samedi, une douzaine de "guggenmusik" réunissant quelque 500 musiciens se succéderont sur le podium de la place centrale de la ville pour un méga-concert nocturne.

"Si la météo est de la partie, nous espérons accueillir quelque 43'000 spectateurs durant les six jours de fête", indique Samantha Scesa, membre de l'organisation du carnaval montheysan.

Guggen et chevaux

A Sion, le clou de la fête est traditionnellement le grand cortège du samedi, auquel participeront une trentaine de "guggenmusik". Nous espérons accueillir quelque 25'000 spectateurs", indique Joann Schmidt.

Quant à Brigue, elle devient durant quelques jours la Mecque du carnaval haut-valaisan. Pour l'occasion, la ville se métamorphose en kasbah, avec la remise des clés de la cité au grand Turc.

Dans le Lötschental et à Evolène, les masques traditionnels, les empaillés et les peluches hanteront les vallées.

Rababou à nouveau brûlé

Du côté de Fribourg, le 46e carnaval des Bolzes déploie ses festivités dès vendredi et jusqu'à mardi. Les fanfares et les chars satiriques défileront dans la vieille ville.

Aussi dans le Jura

Les folies carnavalesques vont aussi déferler ce week-end sur le canton du Jura. Les chars et les cliques défileront dimanche après-midi dans les rues du Noirmont, de Delémont et de Bassecourt notamment.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes