Les Suisses renvoient en un week-end quelque 170 illégaux

Le week-end dernier, les gardes-frontière ont renvoyé en Italie quelque 170 clandestins qui tentaient d'entrer en Suisse. Ce vaste coup de filet a eu lieu dans le cadre d'une action en faveur des immigrés en séjour illégal samedi à Chiasso, dans le canton du Tessin, a indiqué lundi le Corps des gardes-frontière.

Deux cents militants, dont la moitié des demandeurs d'asile africains, sont arrivés en train à 17h25 à Chiasso en provenance d'Italie.

L'association à l'origine de cette manifestation souhaite sensibiliser les pays européens aux dangers surmontés par les réfugiés qui débarquent en Italie, privés d'asile en Europe. L'action a eu lieu pacifiquement.

Les gardes-frontière avaient eux pris leurs dispositions grâce aux appels à manifester sur le Net. Epaulés temporairement par 80 collaborateurs venus de Suisse alémanique, ils ont renforcé leurs contrôles sur la frontière Sud au Tessin et en Valais durant tout le week-end.

Les Forces aériennes ont également mis à disposition un hélicoptère afin d'assurer un transfert rapide de ces forces. Trente collaborateurs supplémentaires de la police cantonale tessinoise étaient aussi en service.

Renvoyés en Italie

De samedi à dimanche, ils ont intercepté près de 170 personnes en séjour illégal à Chiasso, sur la route du Simplon et au Grand-Saint-Bernard. Les personnes concernées ont pour la plupart été remises aux autorités italiennes.

Durant le week-end, la police allemande a de son côté renforcé ses effectifs à la frontière germano-suisse de façon à décharger le Corps des gardes-frontière à la frontière Nord. Cette opération spéciale s'est terminée dimanche soir.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes