Les auteurs d'Ecopop peuvent être traités de racistes écolos

Le conseiller national Roland Rino Büchel (UDC/SG) a le droit de traiter de "racistes écolos" les auteurs de l'initiative Ecopop. Ces propos sont certes "curieux et irréfléchis", mais pas injurieux, estime le Ministère public de Brugg-Zurzach (AG), qui rejette une plainte d'Ecopop.

"Je suis heureux que les racistes en Birkenstock et académiciens confus du comité d'initiative Ecopop aient subi un revers de la part du groupe parlementaire UDC", avait déclaré M. Büchel le 10 juin dernier lors du débat sur l'initiative au Conseil national. Quelques jours plus tôt, il avait fait la même déclaration dans la presse alémanique.

Andreas Thommen, directeur du comité de l'association écologie et population (Ecopop), s'était senti alors atteint dans son honneur et a porté plainte pour calomnie et diffamation.

Le Ministère public argovien compétent n'est pas de cet avis et a rejeté la plainte, a rapporté le "SonntagsBlick". L'ats a pu consulter cette décision de non-lieu rendue par la justice.

Le Ministère public y écrit que les mots "racistes en Birkenstock" ne visent pas à accuser le plaignant de discrimination raciale dans le sens de la norme pénale antiraciste.

"Propos incisifs"

De manière "incisive", ces propos reprochent bien plus à l'initiative de désavantager certains groupes de population ou Etats étrangers. Dans une campagne de votation, les initiants doivent accepter de tels reproches "dans le sens d'une violente critique".

Contacté par l'ats, M. Büchel affirme qu'il continuera de tenir ce genre de propos, qu'il juge pertinents. Andreas Thommen peut faire recours, mais n'était pas joignable dimanche pour une prise de position.

L'initiative Ecopop veut limiter à 0,2% la croissance annuelle de la population due à l'immigration. Parallèlement, elle exige que 10% des fonds de l'aide au développement aillent au contrôle des naissances dans les pays pauvres. L'objectif déclaré est d'assurer la préservation durable des ressources naturelles.

Le peuple en décidera le 30 novembre aux urnes.

/ATS


Actualisé le