Les dégâts en Suisse se comptent en millions de francs

Les intempéries du week-end ont provoqué des dégâts pour plusieurs millions de francs, notamment dans les cantons de Berne et Thurgovie. Sur le lac de Bienne, une importante quantité de bois flottant incite à la prudence. Quant au trafic ferroviaire interrompu à cause de glissements de terrain, il a repris en terres fribourgeoises et vaudoises.

Les pluies ont été particulièrement fortes entre vendredi soir et dimanche matin dans les régions de Fribourg, Berne, Frauenfeld (TG) et Winthertour (ZH). De nombreuses caves ainsi que des bâtiments ont été inondés.

Dans le canton de Berne, les dommages devraient atteindre environ 4 millions de francs, a estimé l'assurance immobilière bernoise GVB. Dans la seule commune de Köniz (BE), durement touchée, les dégâts devraient se monter à 2 millions de francs, ont annoncé les autorités communales. Les six personnes évacuées dans la nuit de samedi à dimanche ont en outre pu regagner leurs habitations de la banlieue de Berne.

Dans le canton de Thurgovie, l'assurance immobilière GVRG estime que les dégâts devraient coûter entre 500'000 et 1 million de francs.

Du bois sur le lac de Bienne

Les pluies ont également eu des répercussions sur le lac de Bienne. La police cantonale bernoise a lancé un avis de prudence en raison de la grande quantité de bois flottant sur le lac. Des travaux sont en cours pour rassembler ce bois et ainsi éviter des collisions avec des embarcations.

Ces troncs d'arbre ont été charriés par l'Aar. C'est pourquoi la navigation entre Bienne et Soleure reste suspendue. En revanche les croisières sur le lac de Bienne et la course des Trois-Lacs sont maintenues, a annoncé la Société de navigation du Lac de Bienne (SNLB).

Retour à la normale pour les trains

Les lignes ferroviaires ont également été particulièrement touchées. Le trafic entre Lausanne et Berne a ainsi été fortement perturbé dimanche. Un glissement de terrain a coupé la ligne entre Thörishaus Dorf (BE) et Flamatt (FR). Les trains régionaux des BLS ont recommencé à circuler en milieu de matinée, puis les Regioexpress et Intercity à la mi-journée.

Les rails ont été rapidement déblayés. Mais il a fallu beaucoup plus de temps pour nettoyer et sécuriser la pente qui surplombe la voie. De nouvelles palissades de protection ont été posées à l'aide d'un hélicoptère. Les coûts liés au déblayage des rails et à la pose de protections ne sont pas encore chiffrables, a indiqué à l'ats un porte-parole des CFF. Les rails n'ont toutefois pas été endommagés.

En Suisse romande, la voie entre Chamby (VD) et Montbovon (FR), sur la ligne Montreux-Oberland bernois (MOB), a également été interrompue ce week-end à cause d'un glissement de terrain. Le trafic ferroviaire a été rétabli lundi à 09h45 entre Chamby et les Avants (VD), a indiqué Goldenpass.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes