Les députés genevois soutiennent les employés de Merck Serono

Le Grand Conseil genevois a envoyé jeudi deux résolutions au Conseil d'Etat au sujet de la fermeture du site de Merck Serono. Celle de gauche demande de tout mettre en oeuvre pour sauver les emplois alors que celle de droite insiste sur la création de nouvelles entreprises."La classe politique se 'rebiffe' de manière unanime", a relevé la députée socialiste Anne Emery-Torracinta. La résolution rédigée par la minorité rose-verte invite le Conseil d'Etat à intervenir à tous les niveaux pour éviter la disparition de 1250 postes de travail et à garantir les droits syndicaux. /SERVICE


Actualisé le