Les enfants qui cuisinent font moins la fine bouche, dit une étude

Les enfants qui participent à la préparation des repas sont des mangeurs moins délicats que les autres, conclut une étude de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). En revanche, obliger les enfants à finir leur assiette les rend encore plus difficiles.Beaucoup de parents savent à quel point leurs rejetons peuvent être tâtillons à table. Klazine van der Horst, de l'EPFZ, a tenté de chercher à savoir comment l'acceptation des épinards, de la salade ou des haricots peut être augmentée chez les petits. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus