Les épiceries Caritas rencontrent toujours plus de succès

Les 23 épiceries Caritas, qui offrent aux personnes financièrement en détresse des produits à des prix réduits, ont toujours le vent en poupe. En 2013, le chiffre d'affaires des magasins a ainsi atteint 10,6 millions de francs, soit une augmentation de 6% par rapport à 2012, a annoncé l'oeuvre caritative.

L'offre est mieux connue et touche ainsi plus de personnes, écrit jeudi Caritas pour expliquer cette hausse. Le chiffre d'affaires est en augmentation constante sur les cinq dernières années, depuis l'élargissement de l'assortiment des épiceries. En 2013, les fruits et légumes ont particulièrement bien marché: leur chiffre d'affaires a progressé de 20%.

Mais pour l'organisation, ce succès est aussi un indice que la pauvreté continue de se développer en Suisse. La détresse financière des quelque 600'000 personnes touchées par la pauvreté est également plus apparente à cause des économies réalisées sur le dos de l'aide sociale et d'autres secteurs publics, estime Caritas.

Objectif: 30 épiceries

Au vu de la forte demande à Zurich, un nouveau magasin sera ouvert en juin. D'ici 2020, dans le cadre de son action "Réduire la pauvreté de moitié", l'organisation prévoit d'atteindre le nombre de trente épiceries en Suisse.

En Suisse romande, il existe des épiceries Caritas à Genève, Lausanne, Morges (VD), Renens (VD), Vevey (VD), Yverdon-les-Bains (VD), Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds (NE).

L'usage de ces commerces est ouvert aux personnes financièrement défavorisées, qui vivent par exemple au-dessous du seuil de pauvreté, qui sont endettées, qui touchent l'aide sociale ou les prestations complémentaires AVS/AI. Il faut être titulaire d'une carte pour effectuer ses achats dans ces magasins.

/ATS


Actualisé le