Les étudiants enterrent "Erasmus" sur la Place fédérale

Les étudiants neuchâtelois ont porté jeudi soir en terre sur la Place fédérale les programmes d'échanges "Erasmus+" et "Horizon 2020" lors d'une action de protestation. Près de 300 personnes portant des vêtements noirs en signe de deuil ont pris part à "l'enterrement".

La Fédération des étudiants neuchâtelois (FEN) a appelé à un "jour de deuil national" de la communauté académique via Facebook. Cette action vise à secouer la population et à montrer l'urgence du besoin de réanimer le programme "Erasmus".

La cérémonie a débuté avec l'enterrement de la figure emblématique d'Erasme, de la mise en terre à son éloge funèbre, relate la FEN dans un communiqué transmis vendredi matin. Des bougies ont été ensuite distribuées aux participants, qui ont pu les déposer autour du cercueil avant de se disperser.

"Le succès qu'a connu cette mobilisation, soutenue par de nombreuses associations suisses d'étudiants et la faîtière UNES, prouve que les différents corps des hautes écoles ne laisseront pas la formation et la recherche être sacrifiées sur l'autel de la politique", écrit la FEN. La Fédération demande "la reconstruction d'un cadre qui permette à l'innovation et à l'enseignement de s'épanouir."

Rencontre "Erasmus" le 3 mars

L'Université de Neuchâtel a de son côté signalé jeudi l'importance de la mobilité des étudiants pour leur compétitivité sur le marché du travail, ainsi que l'a mis en évidence le chercheur neuchâtelois Patrick Réra dans une publication parue dans la revue spécialisée "Children's Geographics".

Les recteurs des Hautes écoles suisses se sont adressées en début de semaine auprès du Conseil fédéral dans une lettre ouverte afin de réclamer des mesures urgentes, qui permettent à la Suisse de participer aux programmes "Horizon 2020" et "Erasmus+" en tant que membres à part entière.

Une rencontre entre tous les partenaires concernés par le thème "Erasmus" et les échanges d'étudiants aura lieu le 3 mars prochain. A cette occasion, les participants devront définir une position commune face aux universités européennes et discuter des questions qui restent ouvertes.

L'UE a stoppé les négociations concernant le cadre des programmes de recherche "Horizon 2020" et et "Erasmus+" durant le week-end. Cette décision est intervenue après que le Conseil fédéral eut suspendu l'élargissement de la libre circulation avec la Croatie, suite à l'approbation de l'initiative sur l'immigration de masse par le peuple.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes