Les millionnaires ont aussi droit à l'AI

L'an passé, trois millionnaires ont reçu une rente invalidité en Suisse, selon des chiffres de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Cent soixante autres bénéficiaires de rentes AI touchaient un revenu annuel moyen de 250'000 francs ou plus durant leur vie active.

Au total, environ 230'000 rentes complètes AI ont été versées en 2013, selon les statistiques de l'OFAS, qu'une émission de la télévision alémanique SRF a rendu publiques samedi. L'émission anticipait ainsi sur une réponse attendue du Conseil fédéral à une interpellation parlementaire.

La conseillère nationale Margrit Kessler (Vert'Libéraux/SG) a déposé jeudi cette interpellation, qui demande au gouvernement des informations sur le nombre de bénéficiaires de rentes AI possédant un haut revenu.

Elle a critiqué ces rentes dans l'émission de la SRF. "A l'autre extrémité de l'échelle salariale, il y a des gens qui sont invalides, mais qui ne touchent pas de rentes."

"Bien mérité"

Denise Chervet, directrice de l'Association suisse des employés de banque, n'est pas du même avis. Elle a rappelé que les employés à haut revenu ont payé des cotisations très élevées. Ils ont donc bien mérité, comme tous les autres employés, le droit à une rente AI en cas de problèmes de santé, a-t-elle fait valoir. Les rentes maximales mensuelles se montaient à 2340 francs en 2013.

Pour bénéficier d'une rente AI complète, il faut avoir cotisé depuis l'âge de 20 ans sans interruption. Sinon, on ne peut prétendre qu'à une rente partielle. Pour recevoir une rente, la personne assurée doit être en incapacité de travail à un taux d'au moins 40%. Une rente complète est versée dès un taux d'invalidité de 70%.

/ATS


Actualisé le