Les résistances aux antibiotiques persistent à la hausse

Les ventes d'antibiotiques à usage vétérinaire ont diminué de 8% entre 2011 et 2012. Mais dans le même temps, les cas de staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM) chez les porcs de boucherie ont triplé, a indiqué mardi l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Un programme de lutte a été lancé.

Selon Swissmedic, 57'157 kilos d'antibiotiques à usage vétérinaire ont été vendus en 2012, ce qui représente une baisse de 8% par rapport à 2011. Comparé au record de ventes enregistré en 2008, cela correspond même à une diminution de 21%.

Cette baisse n'est cependant pas proportionnelle au recul des effectifs (-0,4% chez les bovins et -2% chez les porcs), ce qui signifie que les antibiotiques ont été moins fréquemment utilisés qu'en 2011. Les effectifs de volailles ont même augmenté.

Malgré cette diminution des ventes d'antibiotiques, la situation en matière de résistances ne s'est pas améliorée. La propagation de bactéries multirésistantes telles que le SARM ou les entérobactéries productrices de bêta-lactamase à spectre élargi (BLSE), présentes en quantité croissante chez l'homme également et ne pouvant encore être traitées que par un nombre réduit d'antibiotiques de réserve, suscite l'inquiétude dans le monde entier.

Programme national

Les SARM continuent de se propager de manière inquiétante au sein des effectifs de porcs suisses. Leur prévalence chez les porcs de boucherie est passée de 5,6% à 18% en 2012. Il est donc dans l'intérêt de la médecine humaine et vétérinaire de prendre le problème à bras-le-corps, écrit l'OVF.

Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) et le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) ont donc décidé en juillet dernier de lancer un programme national bénéficiant d'un large soutien et visant à élaborer des stratégies de lutte contre les résistances aux antibiotiques.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus