Les risques de crues augmentent - La Confédération met en garde

A la suite des abondantes précipitations du mois de juillet, le niveau des cours d'eau et des lacs est élevé. Les risques de crues sont en augmentation, avertit la Confédération. La situation s'est encore aggravée dans certaines régions suite à de nouvelles précipitations. Des perturbations du trafic ferroviaire sont à signaler dans les cantons de Berne et Lucerne.

Les quantités s'annoncent importantes au Tessin, en Valais, sur le Jura et dans les parties occidentale et centrale du versant nord des Alpes, a indiqué l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Les précipitations devraient atteindre entre 50 et 80 litres par mètre carré. L'alerte aux crues a désormais été étendue au Tessin et au Jura. Des risques de glissements de terrain existent également.

Trafic ferroviaire perturbé

Plusieurs routes ont été inondées et la voie de chemin de fer entre Emmenmatt et Konolfingen sur la ligne Lucerne-Berne a été interrompue en début de soirée. Des bus sont prévus pour assurer le service, a annoncé Railinfo.

Par ailleurs, le trafic sur la ligne Lucerne - Olten (SO) était fortement limité. Lundi en début de soirée, les voyageurs devaient compter avec des annulations et des retards, selon les CFF. Les trains au départ de Bâle en direction du Tessin sont détournés, et sur la ligne Genève - Lucerne, les trains sont supprimés entre Sursee (LU) et Lucerne.

Egalement dans le canton de Lucerne, les services de secours avaient reçu en début de soirée une centaine d'appels après le passage d'un violent orage entre 16h45 et 17h30.

Inondations à Berne

Durant le week-end et la journée de lundi, les habitants et les services spécialisés de l'Emmental ont continué à évacuer graviers, boues, branchages et troncs qui obstruent plusieurs cours d'eau. Le but est que l'eau puisse s'écouler le mieux possible en cas de nouvelles précipitations.

L'armée apporte à la région ses moyens logistiques et humains. Dès que les conditions météorologiques permettront d'intervenir sans danger, la troupe aménagera une route d'accès et construira un pont de fortune notamment sur l'Emme, à Bumbach, indique le Département fédéral de la défense dans un communiqué.

A Berne, dans le quartier de la Matte qui est sujet aux inondations provoquées par l'Aar, des mesures préventives ont à nouveau été prises lundi.

Descente du Rhin perturbée

Les intempéries et la montée des eaux perturbent aussi la tentative d'exploit du Grison Ernst Bromeis, qui est parti il y a trois semaines pour descendre le Rhin à la nage.

Le Rhin n'est d'ailleurs pas interdit qu'à la nage. Comme dans l'Aar et dans plusieurs lacs de Suisse, la navigation y est également proscrite.

Un autre nageur, un professeur de chimie allemand, s'est lancé à son tour dans une descente du Rhin. Andreas Fath veut parcourir les 1230 km en 25 étapes, à raison de 49 km par étape en moyenne. Un objectif très ambitieux face aux 22 km quotidiens réalisés par le Suisse depuis le 7 juillet dernier.

/ATS


Actualisé le