Les voyageurs pourront acheter leur billet au moment d'embarquer

Les CFF continuent d'assouplir l'obligation d'avoir son titre de transport à l'avance. Dès lundi, les voyageurs empruntant les grandes lignes pourront acheter leur billet au moment de monter dans le train, en s'adressant aux contrôleurs sur le quai.

Obtenir ces billets de dernière minute coûtera 10 francs de surtaxe, a précisé vendredi l'ex-régie dans un communiqué. En trafic régional, les clients continueront à devoir se munir d'un titre de transport valable avant d'embarquer, comme c'est le cas depuis décembre 2011.

Cette limitation aux InterCity et Interregio fâche d'ailleurs l'organisation de défense des usagers Pro Bahn, qui exige que la nouvelle mesure s'applique aussi aux RegioExpress. L'organisation comprend par contre que les trains régionaux et de banlieue, qui n'ont pas de contrôleurs fixes, ne soit pas concernés.

Hormis ce bémol, Pro Bahn a exprimé sa satisfaction: prendre le train redevient agréable. Même sourire du côté du syndicat du personnel des transports (SEV): "grâce à cette mesure, on peut enfin exercer notre profession comme on se l'est toujours imaginée", a réagi Andreas Menet, président de ZPV, une sous-fédération du SEV.

En mai, la compagnie ferroviaire avait déjà pris trois mesures afin d'endiguer une vague de grogne de la part des usagers. Les billets achetés en ligne et via un téléphone portable peuvent notamment être achetés jusqu'au départ effectif du train.

/SERVICE


Actualisé le