Logiciel d'espionnage de la police: quatre cas signalés en Suisse

La Police judiciaire fédérale a eu recours dans quatre cas à un logiciel d'espionnage identique à celui qui suscite la controverse en Allemagne. Trois concernaient la lutte antiterroriste et un la criminalité organisée, a indiqué le Département de justice et police (DFJP).Son utilisation a été ordonnée par le Ministère public de la Confédération et autorisée par le Tribunal pénal fédéral, a déclaré vendredi le DFJP. Le logiciel n'a été employé que pour décrypter des contenus codés, oraux ou écrits. Les ordinateurs des personnes surveillées n'ont en revanche pas été fouillés, a-t-il assuré. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes