Marco Weber de retour en Suisse

L'activiste de Greenpeace Marco Weber est de retour en Suisse. Il a pu quitter la Russie après avoir obtenu un visa de sortie. Il donnera une conférence de presse mardi à Zurich, a indiqué lundi Greenpeace dans un communiqué.

Marco Weber a été arrêté avec 27 autres activistes de Greenpeace et deux journalistes par les autorités russes fin septembre après une action contre une plate-forme pétrolière dans l'Arctique. Ils voulaient dénoncer les risques de l'exploitation d'hydrocarbures dans cette zone aux écosystèmes particulièrement fragiles.

Les activistes à bord du navire Arctic Sunrise de Greenpeace ont été d'abord inculpés de piraterie, un crime passible de 15 ans de prison au maximum. Le chef d'inculpation a ensuite été modifié et requalifié en hooliganisme, un délit puni d'une peine maximale de 7 ans de détention.

Les activistes ont d'abord été détenus à Mourmansk. Ils ont ensuite été transférés à Saint-Pétersbourg. Ils ont été remis en liberté sous caution en novembre. Ils ont finalement bénéficié d'une amnistie votée par le Parlement russe à l'occasion des 20 ans de la constitution.

La Russie a mis fin officiellement aux poursuites. Les activistes non russes ont reçu un visa de sortie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes