Nouveau modèle pour prédire le risque d'asthme chez l'enfant

Des chercheurs bernois et britanniques ont élaboré un modèle statistique simple permettant de prédire le risque d'asthme chez le petit enfant. Il est jugé plus fiable et simple d'application que les précédents.

"Notre méthode est simple et peut être utilisée en quelques minutes par tout pédiatre ou médecin de famille", explique la première auteure de l'étude Aniña Pescatore, de l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Berne, citée lundi dans un communiqué.

Les modèles utilisés jusqu'ici étaient soit inadaptés à la pratique clinique, soit méthodologiquement insuffisants, selon elle.

Le nouvel instrument permet d'estimer de manière fiable si un enfant présentant une toux chronique ou une respiration sifflante va développer de l'asthme. Cela permet au médecin traitant de mieux cibler les traitements, de rassurer les parents ou encore d'inclure les bons enfants dans des projets de recherche, par exemple.

Les chercheurs bernois, avec des confrères de Leicester (Grande-Bretagne), ont élaboré leur test sur la base des données de 1226 enfants britanniques âgés d'un à trois ans ayant consulté pour respiration sifflante ou toux chronique. Parmi eux, 345 - soit 28% - ont ensuite souffert d'asthme à l'âge scolaire, rapportent les scientifiques dans le "Journal of Allergy and Clinical Immunology".

/SERVICE


Actualisé le