Nouvelles parcelles contaminées par du mercure à Rarogne (VS)

De nouvelles parcelles contaminées par du mercure ont été mises en évidence lors de la troisième étape d'investigation de la zone d'habitation de Turtig/Rarogne (VS). Les analyses ont en revanche montré une absence de pollution sur des places de jeu proches de la gare.

Les 98 parcelles figurant dans le périmètre initial d'analyses de Turtig ont désormais été contrôlées, communique mercredi l'Etat du Valais. Quinze présentent des taux de mercure qui nécessitent un assainissement, 42 ne sont pas polluées.

Les investigations ont été élargies à des terrains de jeu et de football proche de la gare. Ils ne présentent aucune pollution. Un autre terrain de football est en revanche contaminé, ainsi que la place d'entraînement voisine. L'Etat recommande de ne pas utiliser ce terrain comme place de jeu pour les enfants.

Vue d'ensemble à fin 2014

Les analyses vont se poursuivre dans la zone comprise entre Niedergesteln (VS) et Viège (VS). Elles devraient se terminer à la fin de l'année. L'Etat du Valais espère alors obtenir une vue d'ensemble de la pollution au mercure dans la région.

La contamination trouve son origine dans l'activité industrielle de l'usine chimique Lonza à Viège. Dans les années 1930 à 1970, elle a rejeté plusieurs dizaines de tonnes de mercure dans un canal. La pollution a été découverte dans les années 2010 lors des travaux de construction de l'autoroute.

Au début janvier, l'Etat a annoncé que la contamination touchait également des zones bâties. Les habitants des zones concernées ont constitué un groupement d'intérêt. La Lonza a accepté de préfinancer les assainissements des sols contaminés dans la zone à bâtir. Mais les questions de responsabilité doivent encore être clarifiées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes