OGM: les risques sont faibles en Suisse, selon le Fonds national

Les risques que représente le génie génétique dans l'agriculture en Suisse sont faibles et le potentiel de cette biotechnologie n'est pas utilisé. Ce sont les conclusions du Programme national de recherche PNR 59 présentées mardi à Berne.Depuis plus de quinze ans, des plantes génétiquement modifiées sont cultivées commercialement dans de nombreux pays. Le peuple suisse a lui voté un moratoire de cinq ans en novembre 2005, prolongé de trois ans par le Parlement jusqu'au 28 novembre 2013. Une prolongation du moratoire jusqu'en 2017 n'est pas exclue et même prônée par les agriculteurs. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes