Obama n'incarne plus un rêve mais peut toujours marquer l'histoire

La presse romande estime que le Barack Obama réélu mardi n'est plus celui qui faisait rêver il y a quatre ans, mais plutôt l'artisan d'une timide reprise et le représentant d'une Amérique en mutation. Mais il lui faudra passer aux actes s'il veut marquer l'histoire."La Liberté" relève que "c'est un Barack Obama largement dépouillé de sa part de rêve qui a été confirmé à la Maison-Blanche" mais il s'agit de "l'homme tel qu'il s'est révélé". Le journal se demande s'il pourra "imprimer sa marque" et note que les circonstances "ne laissent que peu d'espace aux espoirs de miracles". L'éditorialiste relève pourtant une "force" d'Obama: celle de "sédimenter cette société fragmentée, de plus en plus hétéroclite". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus