Obsèques de Marie: "L'innommable n'aura pas le dernier mot"

Quelque 500 personnes ont afflué lundi après-midi à Villars (VD) pour les obsèques de Marie, tuée après avoir été enlevée par son ravisseur. Les nombreux messages ont tous insisté sur les "souvenirs lumineux" laissés par la jeune femme et la force de l'amour qui permettra de vaincre la mort.°

"L'innommable n'aura pas le dernier mot", a déclaré le pasteur Pierre Maffli, en citant la soeur de Marie. "Il faut refuser la haine qui salirait nos coeurs", a-t-il poursuivi dans le temple de Villars, trop petit pour l'occasion. De nombreuses personnes ont dû rester à l'extérieur durant la cérémonie qui a duré près d'une heure et demie.

Marie symbole de la joie de vivre

"Dieu est là, il pleure avec nous", a dit le pasteur en relevant que deux cultes étaient célébrés également à Madagascar dont était originaire Marie. Il a rappelé "la joie de vivre, le sourire et la générosité de Marie qui resteront gravés dans nos coeurs".

Le chant de l'Harmonie des chalets d'Huémoz a ensuite particulièrement ému l'assemblée, avec cette strophe: "Mon coeur serait de glace si je t'oubliais un jour". Marie aimait chanter, a répété à plusieurs reprises le pasteur en se refusant à "appeler à pourchasser les fautifs" malgré des circonstances "tellement douloureuses".

Le syndic de Villars, Jean-Luc Chollet, a souligné que "toute la communauté était profondément touchée". Tourné vers les parents, il les a félicités "pour des leçons de vie" données "même en ces moments-là". "On vous aime", a-t-il conclu dans un autre moment fort de la cérémonie.

Un geste démoniaque

Les parents de Marie ont également pris la parole. "Grâce à votre soutien, nous avons gagné beaucoup de forces pour les jours à venir", a déclaré la mère.

"Vous êtes un rempart d'amour face à l'horreur et à l'impensable", a renchéri le père, lui-même pasteur à Villars. Le sol s'est dérobé sous les pas de Marie. Elle a été attirée dans une "abominable crevasse par une main folle dans un geste atroce et démoniaque qui glace le coeur", a-t-il dit.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes