"On a atteint un point de non-retour", selon Guy Parmelin

La crise au sein de l'UDC Vaud s'amplifie encore. Dans une lettre ouverte, le président du groupe au Conseil communal lausannois Philipp Stauber accuse la présidente Fabienne Despot de mener le parti "dans le mur". Face à la gravité des différends, le conseiller national Guy Parmelin estime qu'il faut rapidement prendre des mesures avant que l'image du parti en pâtisse.

"On a atteint le point de non- retour", a déclaré vendredi à l'ats Guy Parmelin, en revenant sur des informations de "24 heures". La lettre de Philipp Stauber est "extrêmement dure", souligne-t-il.

Prenant position dans le conflit qui oppose Claude-Alain Voiblet, ancien président du parti vaudois, et une partie de l'UDC , Philipp Stauber accuse Fabienne Despot de "s'agiter dans son bac à sable et de comploter à la manière d'Iznogoud". A ses yeux, la présidente de l'UDC Vaud conduirait le parti "dans le mur" et ne s'occuperait pas des vrais enjeux politiques.

Arrêter l'hémorragie

Selon Philipp Stauber, il semble de plus évident que les documents mettant en cause Claude-Alain Voiblet viennent de l'entourage de la présidente. "Le cercle des responsables de cette pluie d'indiscrétions est donc clairement défini", écrit-il.

"On ne peut pas continuer comme ça", réagit Guy Parmelin. Le conseiller national espère que la médiation activée pour résoudre les problèmes donnera des résultats. Le Comité central du parti doit se réunir début avril et il devra prendre des mesures le cas échéant.

Image du parti mise à mal

De telles affaires "nuisent à l'image du parti. Les militants veulent faire de la politique, ils sont prêts à s'engager", affirme le conseiller national. Quant à Fabienne Despot, elle ne veut pas commenter cette lettre ouverte. De tels problèmes doivent se régler "à l'interne" et la médiation reste d'actualité, déclare-t-elle à l'ats.

Claude-Alain Voiblet a déposé plusieurs plaintes pénales, deux contre deux ex-compagnes qui auraient tenté de porter atteinte à sa réputation et une troisième contre inconnu pour divulgation de documents qui émaneraient, selon lui, de l'UDC Vaud.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes