Oui à la caisse unique et non à l'initiative sur la TVA

Le Parti Evangélique suisse (PEV) s'est prononcé en faveur de la caisse publique et contre l'initiative de Gastrosuisse pour une TVA unique dans la restauration, deux sujets qui seront soumis au peuple le 28 septembre. Lors de leur assemblée des délégués à Ittigen (BE), ils ont également adopté leur nouveau programme.

A l'issue d'un débat nourri sur l'initiative "Pour une caisse publique", les délégués ont accepté le texte de la gauche par 63 voix contre 39, selon un communiqué du parti. La majorité a mis en avant la hausse constante des coûts de marketing et d'administration. La concurrence entre caisses engendre en outre des frais supplémentaires.

La Zurichoise Maja Ingold n'a pas convaincu ses pairs en doutant que la caisse unique puisse améliorer le système et conduire à des baisses de coûts. "Le système de santé actuel est aujourd’hui financé de manière solidaire, ne crée pas de dettes et se situe en comparaison internationale à la pointe", a-t-elle plaidé en vain.

Contre l'initiative Gastrosuisse

Quant à l'initiative "Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration", "elle crée de nouvelles inégalités", a déclaré la présidente du PEV Marianne Streiff. Une baisse du taux d’imposition engendrerait, selon les estimations, un manque à gagner de 700 à 750 millions de francs pour l’Etat.

Au final, cela pourrait même conduire la Confédération à augmenter la TVA pour des biens de consommation de première nécessité. Les délégués ont recommandé le rejet du texte par 79 voix contre 13 et 7 abstentions.

Dans l'après-midi, le nouveau programme de parti devait être adopté. Une présentation officielle est planifiée pour l’automne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes