Ouverture du procès en appel de Rolf Erb

Le procès en appel de Rolf Erb, dernier patron du groupe familial en faillite, s'est ouvert lundi devant le Tribunal cantonal de Zurich. En première instance, il avait été condamné à huit ans de prison ferme pour escroquerie, préjudice aux créanciers et faux dans les titres.

En mars 2012, Rolf Erb a été reconnu coupable d'avoir trompé les banques pendant des années grâce à des bilans manipulés et falsifiés de 1998 à 2003. Il a ainsi pu cacher que les entreprises du groupe étaient surendettées. Le procureur avait requis 10 ans de réclusion.

Le dernier patron du groupe familial a toujours contesté le surendettement. Il a critiqué les expertises officielles des revenus et des actifs du groupe qui ne tiennent pas compte, selon lui, des réserves latentes.

Faillite de 2,2 miliards de francs

Le fondateur du groupe Hugo Erb est décédé en 2003. Son fils Rolf a alors pris les commandes. La faillite du groupe, la plus importante en Suisse après celle de Swissair, porte sur 2,2 milliards de francs.

Juste avant la mise en faillite, Rolf Erb s'est accordé le château d'Eugensberg, à Selenstein (TG), qui était propriété du groupe. La valeur de l'immeuble est estimée à 27 millions de francs.

Il a aussi donné à sa partenaire et à ses fils jumeaux âgés d'un an des immeubles et des actions d'une valeur globale de 10 millions de francs. En première instance, Rolf Erb a expliqué aux juges qu'il voulait éviter que ces biens soient impliqués dans sa procédure de divorce.

Donations annulées

En mai 2012, la justice zurichoise a annulé les donations faites par Rolf Erb. Elle saisira le château d'Eugensberg pour dédommager les créanciers si la condamnation est confirmée en appel.

L'ensemble des valeurs que Rolf Erb devra céder en cas de condamnation se monte au total à 35 millions de francs. Outre le château, d'autres propriétés immobilières, des limousines et des titres font partie du lot à céder aux créanciers. En cas d'acquittement, la saisie de ses biens sera caduque.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus