Pelli propose un taux d'imposition minimal des firmes étrangères

Le président du PLR Fulvio Pelli se prononce en faveur d'un taux d'imposition minimal des entreprises étrangères "pour éviter une sous-enchère". Une modification du système d'imposition allant dans ce sens serait favorable à la place helvétique dans le contentieux avec l'Union européenne (UE).La compétence fiscale des cantons comme la concurrence restent "centrales" pour le conseiller national tessinois, a-t-il expliqué dans une interview au journal dominical alémanique "Sonntag". "Mais il ne faut pas exagérer dans la sous-enchère". C'est pourquoi il préconise "un taux d'imposition minimal dans les cas de taxation ordinaire", a-t-il précisé à l'ats. /SERVICE


Actualisé le