Pertes fiscales: Hans-Rudolf Merz dit qu'il n'a pas menti

Au-delà des faits, l'ex-conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz persiste à clamer son innocence dans les pertes fiscales engendrées par la réforme de l'imposition des entreprises adoptée sous son règne. Il a répété à nouveau sa version des faits dans l'organe de son parti, le journal du PLR "Schweizer Freisinn"."Je vous assure que je n'ai jamais trompé ni menti au Parlement", écrit l'ancien ministre des finances dans un texte publié lundi sous la mention "rectificatif" de l'organe du parti qui ne paraît qu'en allemand. Devant les Chambres fédérales et pendant la campagne de votation, M. Merz a toujours soutenu que les pertes fiscales se limiteraient à quelques dizaines de millions de francs, alors qu'elles atteindront des milliards, en réalité. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes