Plus de 1000 fonctionnaires genevois dans la rue contre SCORE

A Genève, un bon millier de fonctionnaires ont manifesté mercredi pour la première fois contre le projet SCORE. La nouvelle grille salariale des employés de la fonction publique proposée par le gouvernement est opaque, dénoncent les syndicats, qui exigent l'ouverture de négociations.

Le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné (Cartel), le Groupement des associations de police (GAP) et le Syndicat des services publics (SSP) ont relevé le succès de cette manifestation unitaire, qui a rassemblé 3500 à 4000 personnes, selon eux. Plusieurs journalistes présents ont toutefois dénombré 1100 à 1500 manifestants.

Sur le fond, les syndicats critiquent le fait que les critères retenus pour l'évaluation des fonctions dans la nouvelle grille salariale soient secrets, en vertu d'une clause de confidentialité passée entre le canton et la société qui a élaboré le projet SCORE (Système de COpétences, Rémunération, Evaluation). Conséquence: il ne sera plus possible de comparer les salaires et de s'assurer du respect du principe de l'égalité de traitement.

En outre, certaines professions, dont les policiers et les agents de détention, verront leurs primes et indemnités supprimées. "Dire qu'il y aura des catégories gagnantes est un leurre", a déclaré Albert Anor, du SSP, qui a condamné une compression des bas salaires et une augmentation des hauts.

Le personnel de la sécurité s'est d'ailleurs fortement mobilisé mercredi. Plus de 600 policiers étaient présents, selon Christian Antonietti, président de l'Union du personnel du corps de police.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes