Plus de 200 DJs et 27 "lovemobiles" pour la Street Parade

La 22e Street Parade a attiré à Zurich plus de 950'000 personnes, qui se sont déhanchées de samedi à dimanche matin aux sons des plus de 200 DJs opérant sur les 27 "lovemobiles" et huit scènes fixes. Aucun incident grave n'est à déplorer, même si les secouristes ont eu fort à faire.

La première des "lovemobiles" s'est ébranlée samedi peu après 14h00, entraînant les "ravers" autour de la rade zurichoise. Aucun "dresscode" particulier n'a été repéré parmi les amateurs de techno, house et autres musiques électroniques. De nombreuses personnes ne se sont même pas déguisées. Bas résille fluo, perruques roses ou lunette de soleil surdimensionnées ont tout de même été aperçus.

Les organisateurs se sont réjouis que la plus grande fête techno de Suisse reste une manifestation "pacifique et colorée". Une impression globalement partagée par les policiers et samaritains.

La police municipale a arrêté 16 personnes, la police cantonale 29. Les services sanitaires de Zurich ont soigné de leur côté 921 visiteurs. Beaucoup ont dû recevoir une assistance dans l'après-midi déjà en raison d'une consommation excessive d'alcool ou de drogues. Par comparaison, 910 patients avaient été soignés en 2012.

450 anges gardiens

Les blessures graves ont été quasi inexistantes. Au total, 70 personnes ont dû être emmenées à l'hôpital (55 en 2012). Quant au nombre de coupures, il a nettement reculé, de 404 à 323.

Comme il n'a pas fait aussi chaud que d'autres années, les problèmes cardio-vasculaires ont également nettement reculé. A l'inverse, les températures fraîches dans la nuit ont valu quelques hypothermies à des fêtards qui ont dormi à la belle étoile trop légèrement vêtus.

Les services sanitaires ont mobilisé 450 anges-gardiens pour veiller sur le million d'adeptes de la Street Parade 2013.

La police en embuscade

Enfin, la police cantonale bernoise a effectué entre 07h30 et 12h30 des contrôles sur l'autoroute A1 ciblant les conducteurs de retour de la Street Parade. Bilan: sur 90 véhicules inspectés, onze conducteurs étaient sous l'influence de drogues, et un était alcoolisé.

Les douze permis en question ont été retirés sur-le-champ. Au total, 142 personnes ont été contrôlées. Vingt-trois d'entre elles devront répondre d'infractions à la loi sur les stupéfiants.

/SERVICE


Actualisé le