Plusieurs contentieux au menu d'Eveline Widmer-Schlumpf

Malgré ses épineux dossiers, Eveline Widmer-Schlumpf avait le sourire lors du bilan de son séjour davosien samedi. La France a reconnu que sa décision de modifier sans en informer la Suisse la convention de double-imposition n'était pas digne d'une relation entre deux pays voisins, a-t-elle rapporté."On ne peut pas décider de modifier une règle de 40 ans un 26 décembre sans en informer le partenaire au préalable", a déclaré la grande argentière de la Confédération au terme de ses rencontres en marge du Forum économique mondial (WEF). Elle a dit avoir présenté cette position à son homologue français Pierre Moscovici. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes