Réviser le secret bancaire pour s'attaquer au blanchiment d'argent

Le Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent (MROS) devrait pouvoir communiquer des numéros de comptes bancaires à des partenaires étrangers. Sous pression, le Conseil fédéral a mis mercredi en consultation un projet qui touche au secret bancaire.Depuis juillet, l'"Egmont Group", une instance qui rassemble 127 cellules de renseignement sur le blanchiment d'argent, menace de suspendre la Suisse. Le MROS est en effet la seule cellule partenaire à refuser de transmettre aux autorités partenaires des informations financières. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes