Routes et transports: Berne prévoit une enveloppe de 1,6 milliard

Trente-cinq villes et agglomérations devraient se répartir 1,6 milliard de francs de la Confédération dès 2015 pour améliorer leurs infrastructures de transport. Le Conseil fédéral a mis en consultation jusqu'à fin octobre la liste des bénéficiaires de ce nouveau volet du financement des projets d'agglomération.

Les grands centres, où les problèmes sont plus aigus, se taillent la part du lion. Berne devrait ainsi toucher plus de 290 millions; Genève près de 198 millions; Lausanne-Morges 135 millions; Winterthour 124 millions et Zurich Glattal 92 millions.

Des agglomérations de taille moyenne et petite recevront aussi un soutien. En Suisse romande, Sion recevrait ainsi près de 29 millions, Fribourg près de 22 millions, Yverdon 11 millions, Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds 14 millions, Bienne près de 6 millions et Delémont plus de 4 millions.

En revanche, les demandes de financement en faveur du Chablais et de Rivelac (Riviera/Veveyse/Haut-Lac) ont été écartées. Au total, 41 projets représentant 20 milliards d'investissements étaient sur la table du gouvernement.

Les moyens sont destinés à des réalisations concernant tant les transports publics que le trafic motorisé ou la mobilité douce. La Confédération assume 30 à 40% des coûts, le reste étant à la charge des collectivités concernées. Le pourcentage assumé par Berne dépend du rapport coût-utilité.

Six milliards

Le fonds d'infrastructure comprenait à la base six milliards de francs destinés à l'amélioration des infrastructures des transports des villes et agglomérations. En 2006, le Parlement a libéré une première tranche pour des projets urgents et prêts à être réalisés, avant de mettre à disposition une nouvelle enveloppe de 1,5 milliard en 2010.

La nouvelle étape concerne des projets dits de la deuxième génération, dont la réalisation est prévue à partir de 2015. A l'issue de la consultation, le Conseil fédéral transmettra sa vision de la répartition des moyens au Parlement au printemps 2014.

Les Chambres fédérales devront libérer les fonds avant début 2015. Il restera ensuite encore quelque 370 millions dans le fonds d'infrastructure.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes