Routesuisse brandit la menace du chaos sur les routes

Routesuisse ne soutient pas le projet FORTA sous sa forme actuelle. La faîtière de la branche automobile refuse l'augmentation de la taxe sur les carburants et le subventionnement du rail par la route. Réunie en assemblée générale à Berne, elle a adopté une résolution comportant 13 points.

Le lobby routier a fait part une nouvelle fois de son mécontentement face à FORTA, un projet mis en consultation par le Conseil fédéral jusqu'au 20 juin. Pour Niklaus Zürcher, président de routesuisse, "faute de recevoir quelques correctifs essentiels et fondamentaux, l’actuel projet FORTA est condamné à l’échec".

Le lobby routier est aussi alarmiste sur la situation du réseau des routes nationales.

Pas d'essence plus chère

"Nous refusons l’augmentation de la surtaxe sur les carburants, car nous la considérons comme inutile", a poursuivi Niklaus Zürcher. De plus, l’initiative "vache à lait" est étroitement liée au projet FORTA et doit donc être examinée en même temps que celui-ci, propose-t-il.

Selon lui, faute de mesures de correction, au moins 80% de cet argent réuni par les usagers de la route seront dépensés pour les transports publics et surtout le trafic ferroviaire. Routesuisse préconise que ces projets de transports publics passent à l’avenir par le fonds d’infrastructure ferroviaire (FAIF) et non pas par le FORTA.

Routesuisse a formulé 13 revendications concernant le projet FORTA, que l'assemblée générale a adoptées. Parmi elles figurent les aménagements pour éliminer des goulets d’étranglement dans les régions de Genève-Aéroport, Crissier et le "contournement de Morges".

"Arnaque pour la Suisse romande"

La semaine dernière, c'était au tour des milieux économiques romands, de dire "non" à FORTA, en n'hésitant pas de parler d'"arnaque pour la Suisse romande".

En effet, les projets en Suisse romande, proposés par Doris Leuthard dans le projet FORTA, ne dépassent pas les 300 millions de francs, selon Patrick Eperon, secrétaire du Centre patronal et représentant des organisations économiques romandes sur les questions routières, interviewé sur la RTS.

Routesuisse, la Fédération routière suisse, est l'organisation faîtière de la branche automobile et du trafic routier suisse. Elle rassemble 30 associations de la branche automobile et routière. Parmi elles figurent le TCS, l'ACS et l'ASTAG.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes