Salaires: le système de contrôle des discriminations mobilise peu

Le système facultatif lancé il y a deux ans pour corriger les discriminations salariales entre hommes et femmes est à la peine. Seules seize entreprises ont accepté de contrôler leur structure de rémunérations. Les partenaires sociaux et la Confédération tentent une dernière offensive.En 2009, Pascal Couchepin avait qualifié le lancement du projet dénommé "Dialogue sur l'égalité des salaires" de "date historique". Plus de deux ans plus tard, le bilan est décevant, a admis la ministre de la justice et police Simonetta Sommaruga lundi devant la presse. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus