Santé: Comparis table sur une hausse des primes de 2% l'an prochain

Les primes maladie devraient augmenter d'environ 2% l'an prochain, contre 1,5% cette année, selon un sondage de Comparis réalisé auprès des principaux assureurs. Le comparateur en ligne impute cette hausse à l'introduction des forfaits par cas dans les hôpitaux.

Le nouveau financement hospitalier a été introduit en 2012. Désormais, ce ne sont plus les hôpitaux qui sont financés mais leurs prestations aux patients. Ce modèle définit une nouvelle répartition des coûts entre les cantons et les assureurs maladie. Les premiers doivent en couvrir 55% et les seconds 45% au maximum.

Les cantons ont fixé des tarifs provisoires afin de permettre aux établissements de fonctionner. Mais pour beaucoup d'entre eux, les tarifs définitifs ne sont pas encore sous toit.

Comparaison pas possible

Dans un communiqué publié mardi, Comparis affirme que les coûts ont explosé dans les hôpitaux, qui perçoivent bien plus d'argent depuis l'introduction de ce système. Ce changement a fait grimper les coûts de 36% au premier trimestre 2013 par rapport à la même période de 2012.

La faîtière des hôpitaux suisses H+ rejette ces critiques. "Le premier trimestre 2013 ne peut pas être comparé à celui de l'année précédente", a déclaré sa porte-parole Dorit Djelid, interrogée par l'ats. Comme les forfaits par cas ont été introduits début 2012, leur facturation a été reportée au deuxième ou troisième trimestre dans plusieurs établissements hospitaliers.

Le nouveau système ne peut donc pas être considéré comme le principal responsable de la hausse des primes, affirme la porte-parole. Comparis estime lui aussi que le report de facturation explique pour partie la hausse des coûts mais est persuadé que les coûts réels ont également augmenté.

Médicament anti-tabac remboursutre les forfaits par cas, le comparateur en ligne impute la hausse des primes aux prix plus élevés des nouveaux médicaments arrivés sur le marché.

Il cite aussi des décisions politiques, comme la suppression de la quote-part et de la franchise en cas de complications de grossesse, des tarifs de laboratoire plus élevés dans les cabinets médicaux ou le remboursement par l'assurance maladie du médicament Champix, qui aide au sevrage du tabac.

L'Office fédéral de la santé publique annonce généralement fin septembre à combien se monteront les primes de l'année à venir. Cette année, elles ont renchéri de 1,5% en moyenne pour un adulte.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes